AAAccueil

mAAAnifeste occupation des lieux de culture

Plus d’une cinquantaine de lieux de culture occupés aujourd’hui et cela ne cesse d’augmenter ! Sur bien des points — culture en danger, espaces culturels fermés, non reconnaissance de notre métier, mépris du gouvernement à notre encontre… les revendications des intermittent·e·s du spectacle rejoignent les nôtres, nous qui souhaitons un statut et elleux qui souhaitent sauver le leur.

Nous, le collectif AAA des autrices et auteurs de bandes dessinées et de récits illustrés, appelons donc à faire cause commune en soutenant leur action et en rejoignant les lieux d’occupation.

La chAAArte BD & festivals est en ligne !

Autrices, Auteurs, prenez connaissance de ce document qui vous donnera de précieuses indications sur ce que vous êtes en droit d’attendre d’une manifestation culturelle autour de la bande dessinée.

Festivals, organisateurices de manifestations culturelles autour de la BD, voici un document qui vous présente des préconisations sur les conditions d’accueil des auteurices de bande dessinées et récits graphiques. Un label peut vous être attribué.

> Auteur•rices, signez la Tribune FIBD 2021 ! <


Le collectif Autrices et Auteurs en Action s’est formé lors du festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême 2020. C’est un regroupement spontané d’autrices et d’auteurs de bande dessinées, s’étant réunis entre autres suite au retard de publication du rapport Racine.

Le collectif AAA est un groupement informel d’autrices et d’auteurs de bande dessinée et récits illustrés (scénaristes, dessinateurs.trices, coloristes, lettristes, traductreurs.trices, graphistes, storyboardeur.deuse etc.). Ce groupe n’a pas de statut institutionnel et se vit comme complémentaires des associations d’auteurs de BD et récits illustrées existantes : le SNAC, la Ligue, la Charte, etc. Les AAA n’ont pas vocation à se substituer à eux, mais à être des interlocuteurs constructifs et un réseau accessible pouvant éventuellement amener des auteurs à adhérer à l’une ou l’autre association, en lui fournissant l’information qui lui permettra de faire ou pas un choix.

Une tribune a été publiée dans le journal Libération le 29 janvier 2020. Elle constitue l’acte fondateur de ce collectif.

2020 devait être l’année de la bande dessinée, elle aura été comme les autres, une année de la bande décimée.

Sans autrices, sans auteurs, pas de BD, pas de livres, pas de musique, de théâtre, de cinéma ou d’opéra.

Si nous voulons que vive la culture, alors nous voulons que vivent les auteurs !

Une chAAArte de bonnes pratiques pour les événements culturels liés au livre et à la bande dessinée est en cours de rédaction. Les auteurs.trices, les responsables d’évènements culturels liés à la bande dessinée et leurs partenaires publics ou privés seront appelés prochainement à la signer

Bandeau de haut de page et logo : Olivier Josso Hamel
Image de page d’accueil : Illustration « LBD2020 » par WITKO pour le fanzine « Patachon »